1/carte d’identité

Les tiques sont des acariens parasites. On note 3 variétés en France, d’aspect assez proche (Ixodes, Dermacentor sont les 2 plus fréquentes).

Le cycle de vie d’une tique comprend plusieurs stades: oeuf, larve, nymphe, adulte. Les nymphes et les adultes se fixent sur les mammifères (chat, chien, Homme compris), principalement au printemps et en Automne: ce sont les périodes les plus dangereuses pour la transmission des MTT.

Les larves sont davantages liées aux petits rongeurs et oiseaux, qui constituent un réservoir pour les MTT.

2/répartition

De plus en plus répendues sur toute la France, elles s’acclimatent partout.

Les MTT suivent la répartition des tiques.

 

tiquecarte

Les tiques colonisent les forêts, les parcs, les jardins et même les espaces verts en ville. Elles attendent sur les végétaux et se laissent tomber sur l’animal quand il passe à proximité.

 

3/Le repas de la tique

Parasite, la tique se nourrit du sang de son hôte.

C’est lors de ce repas qu’elle transmet la maladie dont elle peut être porteuse. Le risque de transmission n’est réellement important qu’après les 24h qui suivent sa fixation sur la peau.

Enlever une tique avant ce délai est donc important.

Si la tique n’est pas retirée, elle se décroche quelques jours après sa fixation et tombe au sol pour poursuivre son cycle: le repas de sang lui est nécessaire pour passer d’un stade à l’autre.

 

Les maladies transmises par les tiques (MTT)

1/ Présentation des maladies

Les principales MTT sont associées à des microparasites de la taille d’une petite cellule, et qui s’attaquent aux globules rouges ou aux globules blancs du sang.

La piroplasmose

Nous prendrons comme modèle la piroplasmose, la plus connue des MTT chez le chien.

La maladie se développe de 2 jours à 15 jours après l’inoculation de babésia (c’est le nom de ce microparasite) par une tique infectée.

Les babésia attaquent les globules rouges du sang et les détruisent. Une anémie sévère s’installe rapidement. Le chien est alors très abattu et fièvreux, ne mange plus. La coloration brune typique des urines est liée à l’évacuation dans la vessie de l’hemoglobine, pigment contenu dans les globules rouges éclatés.

Non soignée , cette maladie est mortelle pour le chien.

Soignée tardivement, ou sur un chien âgé ou affaibli, des séquelles sont fréquentes: atteinte rénale ou hépatique. Certaines maladies auto-immunes peuvent aussi suivre une piroplasmose.

Sachez enfin qu’en marge de ces formes aigües de piroplasmose, des formes chroniques  sont possibles, dont les symptomes sont moins sévères, mais elles sont plus difficiles à diagnostiquer et affaiblissent petit à petit votre chien.

 

Les autres MTT émergentes

Elles concernent les chiens ou les chats.

Parmi elles:

-       maladie de Lyme, chez le chat et le chien

-       ehrlichiose, chez le chien et le chat

-       anaplasmose chez le chien

-       rickettsiose, chez le chien et le chat

-       hemobartonellose, surtout chez le chat.

Certaines attaquent les globules rouges, d’autres les globules blancs, toutes peuvent entraîner des maladies graves chez vos animaux.

 

Pour finir, disons aussi que les tiques (et les puces) peuvent transmettre aussi des parasites intestinaux,. La vermifugation est donc à faire régulièrement, même pour des chats et chiens qui ne mangent que des croquettes.

 

2/ Prévention des MTT :

* Utiliser des antiparasitaires

Ils sont nombreux. Il existe 3 présentations: les pulvérisateurs, les pipettes à appliquer sur la peau et les colliers.

Tous ne sont pas efficaces: cela tient davantage à la molécule utilisée qu’à la présentation.

Certains sont même dangereux dans certaines circonstances, notamment pour le chat: nous recevons régulièrement en urgence des animaux intoxiqués quand l’antiparasitaire a été délivré sans conseil vétérinaire adapté.

Pour être efficaces, les antiparasitaires doivent être appliqués régulièrement. Un délai de 3 jours avant et après un shampooing est généralement à respecter avant d’appliquer un spray ou une pipette.

Des répulsifs électroniques à ultrasons qui se fixent sur le collier existent. Les tests ont prouvé leur inefficacité sur les tiques et les puces.

* Vacciner

2 vaccins vous sont proposés actuellement chez le chien, contre la piroplasmose et la maladie de Lyme. Ils n’évitent pas à l’animal d’attraper des tiques, mais protègent contre la maladie.

Leur efficacité n’est pas totale, mais suffisante si l’on respecte quelques principes:

-       vacciner dès le 5ème mois de la vie du chien. 

-       Faire pratiquer un rappel annuel, l’idéal étant de le faire en début de saison des tiques, vers Mars ou Avril. En effet, le pic d’efficacité du vaccin s’étale sur une durée de 6 mois après injection.

 

* Retirer les tiques fixées

A l’aide d’un crochet tire-tique: il en existe plusieurs modèles: demandez nous conseil!

Certains permettent à coup sûr de ne pas laisser une partie de la tête de la tique dans la peau, évitant ainsi des réactions locales de type abcès.

Retirer les tiques dans les premières 24h de leur fixation est un bon moyen de prévention, mais nécessite une attention constante et devient aléatoire sur des chiens de grande taille ou à poils longs.

 tiquetire

Conclusion

Les MTT ne se limitent plus à la piroplasmose du chien. Il existe tout un cortège de maladies émergentes, de diagnostic délicat et coûteux. Le maître mot est donc la prévention, d’autant plus que les traitements de la plupart de ces maladies sont longs et d’efficacité partielle, (excepté pour la forme aigûe de la piroplasmose qui répond bien au traitement en injection) et que des séquelles sont possibles.

Certains animaux sont plus exposés, comme les chiens de chasse qui peuvent contracter plusieurs MTT en même temps. Néanmoins, les tiques sont maintenant présentes sur tout le territoire et leurs maladies concernent tout un chacun : nos animaux, mais nous aussi, car ces maladies sont souvent transmissibles à l’Homme.

 

Source : http://www.clinique-veto.fr/conseils-et-informations/chiens/86-les-tiques-et-les-maladies-transmises-par-les-tiques-mtt

 Autre lecture : http://www.cliniqueveterinairecalvisson.com/article-veterinaire-72-12-piroplasmose-ehrlichioses-et-autres-maladies-transmises-par-les-tiques